> > > Fabrication GV croisière

Zoom sur les GV pour voilier de croisière

Croisière : les secrets de fabrication de la grand-voile

 

 

Palan de nerf de chute

 
Les nerfs qui reviennent au guindant  sont équipés d'un système de palan 3, 4, ou 5 brins selon la taille des voiles car les frottements sont plus nombreux.
 
Le palan est caché dans une pochette velcro ou zippée selon vos envies.

 
Fabrication GV de croisière ris d'amure

L'amure

 

Les amures sont équipées d'un cunningam sanglé. Il est plus facile d'utilisation que la drisse pour reprendre de la tension de guindant.
 
Tous les taquets sont cousus en amure pour faciliter et sécuriser vos réglages en navigation.

 

Fabrication GV de croisière point d'amure

Ris d'écoute

 

Un anneau inox est sanglé au ris d'écoute.
L'anneau est encastré afin qu'il reste bien en place.
 
Un double point à la main vient répondre aux éventuels efforts d'arrachement durant les manoeuvres de prise de ris.
 
Fabrication GV de croisière ris découte

Point de drisse

 

Nous équipons nos drisse de GV de têtières rigides (effet de plaque) afin de diffuser les efforts.
 
 
Vous pouvez observer sur la photo ci-contre une petite poulie sanglée qui permet au nerf de revenir au guindant. Vous pouvez ainsi régler le nerf de chute à partir du point d'amure en toute sécurité.

Jambes de chien

 

Pour les retours de nerf au guindant, nous utilisons la technique des jambes de chien qui consiste à doubler le nerf à chaque sortie de ris d'écoute.  

Aux différents ris, la jambe de chien a une longueur définie.

Quand un ris est pris, seule sa propre jambe de chien se met sous tension pour n'intervenir que sur la partie de chute sollicitée. 

Fabrication GV croisière ris écoute

Ecoute

Sur ce point d'écoute de Pen Duick, nous avons utilisé des sangles de 6 tonnes à la rupture.

Le déplacement de ce bateau et les efforts développés nous obligent à surdimensionner nos finitions.finishing.