> > Le Télégramme Voiles Océan

Voiles Océan intègre le GIE All Purpose

Le Télégramme Voiles Océan

Le Télégramme : "En intégrant le GIE All Purpose, Stéphane Gresset espère bien donner un nouveau cap à sa voilerie, en diversifiant son activité vers la régate."

Le GIE All Purpose : Voiles Océan Roscoff et Brest intègrent le réseau All Purpose.

"À Roscoff, la voilerie Voiles Océan de Stéphane Gresset vient de rejoindre le groupe All Purpose. Un groupement d’intérêt économique (GIE) regroupant sept voileries françaises, qui va permettre à ces artisans fabricants de voilerie, gréement et sellerie nautique de mettre en commun leurs compétences haut de gamme. Leur critère qualité : des voiles 100 % dessinées en France.

Voiles Océan

Installée depuis 2014 à Roscoff, sur le port de Bloscon, la voilerie Voiles Océan compte dix salariés entre ses trois sites de Brest, Roscoff et Concarneau. Spécialistes de l’équipement nautique, ces artisans fabricants proposent de la voilerie de croisière haut de gamme, de la de sellerie nautique (coussins, capotes de protection) et du gréement. Dont beaucoup de sur-mesure.
 
À l’atelier roscovite, c’est Stéphane Gresset, le gérant, qui dessine les voiles, fort de son expérience de régatier. À Charlotte, son épouse, le travail de sellerie. Alex Faidy et Mathieu Lapernat se partagent entre voilerie et sellerie. Arrivé dans l’équipe depuis trois semaines, Gaël Le Cléac’h, qui entraînait les jeunes pousses du pôle voile Baie de Morlaix, est, lui, le technicien des gréements. Un atout en matière de conseil auprès des régatiers et chantiers navals pour ce spécialiste de la course au large. À leurs côtés, Nathalie est responsable de la partie administrative, communication et infographie. Dans cette équipe de touche-à tout, à chacun sa spécialité, même s’ils ont tous un point commun : une formation aux Ateliers de l’enfer, à Douarnenez. Et une indispensable expérience de la mer, chacun à son échelle, sur des régates locales, Tresco, Tourduff ou Mini transat et course au large.
 
Le mois dernier, l’entreprise Voiles Océan a pris un nouveau cap en rejoignant le Groupement d’intérêt économique (GIE) All Purpose. Un réseau qui regroupe sept voileries françaises, de la Normandie à la Méditerranée en passant par la Bretagne et va leur permettre d’élargir leurs activités croisière à la régate.

Mutualiser les expériences en restant libre

Stéphane Gresset nous explique ce choix du GIE : « C’est un formidable outil pour mutualiser les connaissances, mettre l’expérience de chacun au profit de tous pour élargir nos domaines de compétences respectifs. Entre nos trois ateliers de Brest, Roscoff et Concarneau, notre activité est axée sur la croisière qui représente 80 % de notre marché actuel. Au sein du GIE, certains sont axés sur la voilerie de course. C’est le cas de Carnac, qui équipe des bateaux engagés dans le Vendée Globe ou la Route du Rhum ». « Rejoindre le GIE, c’est former un réseau de professionnels. Ça nous donne une force de communication, une force d’achats auprès des fournisseurs », ajoute Charlotte Gresset. La contrainte ? « Une certaine uniformisation de la production peut-être, mais on reste indépendants et libres de nos choix », précisent-ils.

Quel est leur champ d’action ?

Il va du petit dériveur d’école de voile au gros bateau de 55 pieds. Avec, de plus en plus de grosses unités (80 à 110 m2). Actuellement, ils travaillent à un taud, ou bâche intégrale d’hivernage pour couvrir le François-Morin, le canot de sauvetage SNSM pour les chantiers du Guip. L’entreprise travaille aussi pour les chantiers Marée haute de Trégunc, les chantiers Sibiril, plusieurs centres nautiques du Finistère. Les plaisanciers et particuliers représentent 60 % de leur activité.

Des projets atypiques

Si leur cœur de métier est la voile, ces artisans et techniciens sont parfois sollicités pour des projets atypiques pour des scientifiques comme le CNRS : pour la station biologique de Roscoff, ils ont conçu un filet à plancton. L’institut Paul-Émile-Victor, à Brest les avait sollicités pour une bâche étanche, hermétique aux pollens et résistantes à des températures de -50 °C afin de couvrir une cage d’hélitreuillage pour livrer du matériel, au pôle Sud. Ils réalisent aussi des bâches de protection de treuil, pour les stations SNSM. Et quand le monde de la voile et du grand large s’invite dans les intérieurs, sous les mains expertes d’Alex, Mathieu ou Charlotte, les matériaux techniques prennent un autre visage. Les voiles se muent en rideaux, panneaux japonais, ou bâches tendues quand les câbles deviennent garde-corps d’escaliers, de déco tendance…

Le Salon nautique, vitrine d’un savoir-faire

Dans quelques jours, ces artisans de la voile mettront le cap sur Paris et le prestigieux Salon nautique. Un rêve jusqu’alors jamais concrétisé, rendu possible par la force de communication du GIE.
Sur le stand All Purpose, Stéphane, Alex et Gaël présenteront leurs matériaux, des photos de leurs réalisations. Prise de contact, discussion et passage de relais avec leurs chantiers navals partenaires : si le Salon est une vitrine, c’est aussi une occasion pour la voilerie bretonne d’être au plus près de ses clients, parmi lesquels bon nombre de Parisiens."

Read also

Next >>>
See all news >>>