> > La voilerie All Purpose sur sa lancée

Les perspectives 2017 : compétition et innovation

La voilerie All Purpose sur sa lancée

Après une belle année 2016 ponctuée par quelques réussites dont une forte présence sur le Vendée Globe, la voilerie All Purpose, basée entre la Trinité-sur-Mer et Carnac, continue son développement en France et à l’international.

La voilerie All Purpose présentera quelques nouveautés en 2017 et sera, comme à son habitude, très présente sur la Mini Transat

Conception de voiles à grands volumes

En effet, All Purpose, qui dispose maintenant d’une infrastructure digne des plus grandes voileries mondiales avec notamment deux planchers de 700m2 et 350, travaille de plus en plus pour des propriétaires de grandes unités. « Le Vendée Globe a été une vitrine de notre savoir-faire sur des grands bateaux et c’est vrai maintenant que certains font appel à nos services pour la conception de voiles à grands volumes » explique Brice Berthier, l’un des gérants de la marque morbihannaise.
 
« Pour exemple, nous travaillons actuellement sur des voiles de bateaux de 67 et 78 pieds mais aussi sur des produits pour les Class 40. Nous souhaitons aussi à très court terme être beaucoup plus présent dans le sud de la France où il y a beaucoup de grandes unités. »

Toujours plus d'innovation

Des voiles qui sont souvent conçues à partir de la fameuse membrane Trilam® qui devrait connaître quelques évolutions en 2017 mais cela reste un secret bien gardé ! « Nous ne voulons pas trop en dire à ce sujet » sourit Brice Berthier. « Une voilerie doit continuellement se poser des questions afin de rester à la page et proposer des concepts qui font la différence sur l’eau.
 
Avec CLM à Najac, nous travaillons sur une nouvelle membrane Trilam®. Nous imaginons la proposer à l’automne ou au début de l’hiver. »
Cette nouveauté n’équipera donc pas les prototypes engagés sur la prochaine Mini Transat, une spécialité d’All Purpose depuis de nombreuses années. 

Un investissement très fort en Mini avec la Mini Transat 2017

« Nous sommes très présents sur ce circuit car Rémi Aubrun, notre associé, navigue en Mini et est donc très proche des coureurs et de leurs performances. » poursuit Brice. « Nous adorons cette compétition qui est la dernière traversée de l’Atlantique en solitaire sans communication avec l’extérieur. » 
Rémi Aubrun sera au départ de la Mini Transat le 1 octobre à La Rochelle à bord du Pogo 3 868 Alternative Sailing / Constructions du Belon.

A lire également

Suite >>>
Voir toutes les actus >>>